LETTRE A IVAN BOUCHIER SOUS-PREFET DE BREST

                   

                                                           

Bouchierssprefet edited 1

                                              MON IVAN CHERI

Non, je ne voulais pas me prendre pour Onfray écrivant à notre inénarrable président couvé par sa maman mais , lorsque j’ai lu que le sous- préfet de Brest avait courageusement affronté les gilets jaunes, allant jusqu’à les traiter de « Poujadistes », à n’en pas douter, au péril de sa vie, je n’ai pu résister au désir de fouiller les tiroirs de madame Google pour savoir quel était le courageux desperado qui avait affronté la peste brune toujours à l’affût de notre belle République et de sa vertu heureusement défendue par le courageux corps préfectoral, chaque jour que Dieu fait et même ceux dont il délègue la fabrication à Satan ou Belzébuth.

Je dois dire que je m’attendais à trouver un clone de Benalla ou de Sylvester Stalone et quelle ne fut pas ma surprise en découvrant ce visage poupin : pas un clone, un clown !. Comme Quatremerde , le grand journaleux de Libération donne envie de l’appeler Migue la Une en honneur de Migue la Lune, celui qui , dans la guerre des boutons, fuit le poteau d’exécution et les gaulois réfractaires Longeverne en « laissant derrière lui une  traînée malodorante », comme ce matamore brucellosisé échappé d’une beuverie avec Juncker , tu m’a immédiatement fait penser à un Schtroumpf. Peyo avait imaginé le Schtroumpf farceur, le Schtroumpf à lunettes et d’autres encore : toi tu pourrais être  le Schtroumpf aboyeur, celui qui jappe pour bien montrer qu’il garde la maison quand survient le facteur.

Un Schtroumpf, oui et c’est ainsi que je t’ai imaginé.

Et puis j’ai regardé ton parcours : tu dois en avoir vu des sous- préfectures et je n’en ferai pas la liste car les lecteurs ne connaissent même plus le nom des sous-préfectures comme ma grand-mère pouvait les réciter , par cœur, autrefois, en citant même , pour la Sarthe , Saint Calais, qui perdit un jour cet immense honneur.

Eh oui, l’iconographie de la IIIeme république avait imaginé le « Tour de France par deux enfants », toi tu as presque fait le tour des sous-préfectures ! Avec cette différence qu’en 1877 , la République naissait  de la souveraineté populaire quand toi, tu es le pauvre petit télégraphiste servile d’un régime qui s’assoit dessus sans que cela te donne des hémorroïdes !!

Tu as du en voir, des élus, que dis-je , tu as du aller en emmerder, car, autrefois, tu allais aux champs avec des sous. Mais tu n’en as plus car l’Etat est chiche et te paie pour faire semblant d’en avoir. Alors, ils te supportent car ils sont polis : peut être même qu’une fois par an , tu leur paies un coup, aux frais du contribuable en faisant appel au traiteur du coin car tu n’as même plus de cuisinier ni de chauffeur !

Alors, je te comprends : tu voudrais terminer ta carrière comme préfet : Comme le furent les sbires de Sarkozy : Frémont et Guéant, tous deux préfets du Finistère. Quels immenses serviteurs de l’Etat, surtout le second qui , en 10 ans n’a pas du retirer plus de 800 euros de sa banque : un exemple de sobriété pour les « sans-dents » tentés de se mettre un gilet jaune et de sombrer dans le poujadisme !

Mais , hélas, ta carrière va se terminer aussi modestement qu’elle s’est  déroulée : le ministre de l’intérieur n’a pas reconnu tes immenses talents en dépit des courageux efforts que tu viens de faire pour attirer leur attention ! Brest allait être ton pont d’Arcole  ( attention Juncker va penser que l’on sert à boire),  elle aura été un vulgaire pont-aux ânes même pas euclidien.

Au mieux, tu pourrais terminer préfet de la Creuse ! La Haute Loire c’est exclu car ce n’est pas un petit toutou qu’il faut mais un mâtin pour surveiller Donald Duke , l’excité du Puy !

On ne te souhaite pas non plus la Lozere car une préfète indélicate a dérobé le bien public, tout comme un sous-préfet à Brioude ! Donc la Lozere, elle mérite sa réputation : les corbeaux se munissent d’une musette pour la traverser, pour les préfets c’est vaches maigres ! Pas la peine d’y aller !

C’est vrai que la profession  ne va pas en s’améliorant : quand j’étais stagiaire de l’ENA , on me racontait cette anecdote d’un sous-préfet qui avait, avant son départ fit ramasser les haricots et tuer les lapins pour se nourrir sur la bête ingrate qu’est l’administration ! Bon , cela ne grandit pas le corps préfectoral c’est clair !

Heureusement ! il a Jean Moulins ! Ah Jean Moulins, LE préfet qui a résisté avant… 1944 pendant que Papon mettait des juifs dans les trains ! Ce qui n’a pas empêché Papon d’être ministre du budget et d’emporter dans sa tombe sa légion d’horreur !!!  Des places Jean Moulins  partout en France, pas de place Papon mais on aurait pu en avoir dans le cher et Maurice peut espérer si Macroléon réhabilite Pétain !! Pas de place, et c’est plus ingrat pour honorer les nombreux préfets qui ont résisté à partir de ….1944 ! Comme aurait dit Pierre Dac , il y a de la retenue dans le corps préfectoral.

Bref, l’infâme Fremont en est resté comme deux ronds de flans quand, me demandant quels étaient mes souhaits à la sortie de l’école (il était le redoutable directeur des stages), je lui répondis : « Tout sauf la préfectorale » ! Ma note de stage en a pris un coup pour cet irréparable outrage. A la sortie sur 12 postes offerts en préfectorale, quatre trouvèrent preneur! Une désaffection qui t’aura sans doute donné cette chance de « servir » l’Etat servilement !!!

Ah ! une dernière chose car j’ai eu un petit haut-le-cœur ! Mon fils ainé s’appelle Ivan. Il est cadre A+ de la fonction publique et, fort heureusement, lui , n’est pas tenté , comme un certain nombre de fonctionnaires de se corrompre la langue en léchant les orifices des ministres et de leurs sbires ! Bon, il fallait que l’honneur du prénom soit sauf !

Pour terminer , j’ai une bonne nouvelle : je te nomme préfet chez les Schtroumps car entre les Schtroumps grognons, farceurs, à lunettes, à sornettes voire harceleurs de schtroumpfettes, le grand Schtroumpf ne sait plus où donner de la tête ! Il fallait donc un Schtroumpf préfet qui, au surplus apportera la paix car il saura lécher le cul de Gargamel et flatter le crinoline d’Hogatha la sorcière.

La nouvelle ne sera pas publiée au JO : Comme le recommande Philippe l’aviateur il faut montrer au peuple comment  faire des économies . Mais le Panthéon étant plein il te reste l’espoir d’accéder au Pantécon si Jack Lang en obtient la création.

      Bouchierfergamel

Avec , encore une fois mon admiration pour le sillage que tu laisses à l’Histoire.

MKELENBORN

Ajouter un commentaire