MARIS BOUFFON DE MARIANNE

                                                                    MARIS-ANNE OU LE BOUFFON DE MARIANNE

 

 

Un jour,Jacques Chirac a dit avoir fait un cauchemar :il avait rêvé qu'il y avait un troisième frère Duhamel!

 

Il y a pire enfin.... presque

 

Non content d'avoir commis Marianne, l'inénarrable Jean-François Kahn a récidivé avec Marianne 2, version web expurgée totalement de la version papier mis à part la couverture.

 

Marianne, c'est difficile à décrire, mais c'est à l'image de son géniteur:Imaginons que Luc Platodon celui qui a commis Notre Dame de Paris se soit acoquiné avec Alfred Jarry, le père d'Ubu pour nous produire une sorte de comédie où figureraient Barack Obama entouré de Marx mais version Groucho,Emmanuel Kant, frère de Gengis dans le rôle d 'un bateleur de foire, Freud faisant une partie de billard avec Jules César et la Mere Michel taillant une pipe à l'Abbé Pierre tandis que le Père Lustucru prend Marion Cotillard en levrette.

 

Marianne c'est l'analyse politique accommodée en ratatouille, la théorie du chaos érigée en modèle de réflexion permanent. Une semaine Marianne vilipende les staliniens dans lesquels on retrouvera les khmers rouges ou verts, le syndicat du livre, l' UMP,les planteurs de betteraves et Bernard Henri Levy; la semaine suivante c'est au tour des arnaqueurs d'être étrillés et on retrouvera à nouveau BHL, les banquiers, les assurances, Besancenot et le Pape, puis vient la semaine des parasites,celle des anti-Sarko..bref si les lecteurs survivent il y en a pour deux cents ans!

 

En fait, Kahn est le digne héritier spirituel de Pierre Poujade. Mais c'est du Poujadisme amélioré, multicible. Poujade voulait sortir les sortants;Kahn fait entrer tout le monde; il ratisse large et tant pis si la cohérence intellectuelle est en lambeaux, tant pis si on peut se contredire dix fois en affirmant une chose et son contraire. La contradiction est d'ailleurs érigée en vertu: elle est la preuve manifeste de l'honnêteté fondamentale de ceux qui font le journal.

 

La rubrique est d'ailleurs tout à fait à l'image de l'ensemble. On sent qu'on voudrait imiter le Canard enchainé mais tout le monde n'a pas le talent du volatile. Alors, c'est plutôt France Dimanche mâtiné de la rubrique insolite de Yahou.

 

Bref! Les climat-sceptiques devraient se rendre à l'évidence: le fonctionnement mental de Jean-François Kahn est manifestement détraqué par le changement-climatique-du-aux-activités-humaines et on se demande pourquoi Nicolas Culot n'a pas exigé une action spécifique de diagnostic du cas Marianne dans le cadre du Grenelle de l'environnement.

 

Passons maintenant à Bernard Marris

 

Il était une fois un certain Jean -Marc Sylvestre; une sorte de Torquemada du néo- libéralisme qui, depuis des décennies faisait du préchi--prêcha sur France-Inter pour fustiger la France qui rouspéte, qui ne dit pas « merci patron » qui fait greve qui est en vacance bref!! tous ces gens qui n'ont pas compris que ce qui était bon pour le capitalisme était bon pour les français.

Faut il ajouter que la nature faisant bien les choses, elle avait doté ce Savonarole du dogme neo-libéral d'un look aussi peu rassurant que le châtiment sur terre qu'il nous promettait, et donnant à penser, qu'il devait avoir élu domicile dans un quelconque château au cœur de Carpates.Il devait faire s'étrangler la moitié des auditeurs de cette radio qui finit par avoir cette idée géniale (du moins on le suppose)de le confronter à Maris (et ce avant de le virer pour lui permettre de rejoindre Télé Bouygue là où il ne risquait pas d'être contredit).

Les débats Sylvestre-Maris ont du être un cauchemar pour le premier. Car il faut au moins lui reconnaître cette qualité propre aux psycho-rigides: il récite la règle qu'on lui a apprise. Avec Maris , rien de tel et l'on se dit que France Inter a fait un choix judicieux en échangeant un sinistre qui lui mettait à dos la moitié de la France contre un charlot qui la roule dans la farine.

 

Marianne, on le sait, a la vertu chatouilleuse et ne va pas distribuer ses charmes en tombant dans les griffes de ces maquereaux que sont les publicitaires. N'ayant pas d'argent à jeter par la fenêtre, elle a donc demandé à Marris et à quelques autres de crotter périodiquement leurs « pensées » dans Marianne 2.Maris s'y exprime sur des sujets divers et variés y compris ceux qu'il ne connait pas, avec une prédilection particulière pour l'écologie. Sur ce dernier point, il aurait pu enseigner dans un komsomolsk tant le message est simpliste et caricatural. En fait Maris doit être bien incapable de savoir comment pousse une laitue et il doit appartenir à cette race de bobos candides pensant que les gigots poussent au bout des gentianes dans la ferme de José Bové et que les brebis enrubannées

jouent à saute mouton dans la bergerie de Marie Antoinette.

 

 

Voici comment l'auteur su site Leconomiste décrit Maris

 

« Hier , un collègue de bureau me signalait un article de Maris dans Libération. Selon les termes de mon collègue, c'est du niveau « Jojo ivre mort au café du commerce »Je suis d'accord avec cette analyse et j'avais décidé que dire quelque chose était encore faire trop de publicité à cet individu. Mais le voilà qui vaticine ce matin sur France-Culture.

 

On a donc eu droit ce matin à Maris en grand délire , qui nous dit que la société de demain est une société d'artistes et de chercheurs, qu'il faut protéger les pauvres entreprises françaises contre le dumping social, que l'ennemi à abattre c'est l'Allemagne et que la coopération est la seule source de richesse.Ne cherchez pas de cohérence, il n'y en a pas , Maris est au dessus de cet argument d'esprits étroits... »

 

Extraithttp://www.leconomiste-notes.fr/dotclear/index.php?2006/11/29/37- un-pave-dans-le-maris

 

Maris ricane sur la science économique et il a peut être raison .

 

Une science repose d'abord sur la prise en compte des faits lesquels sont ; comme disait Bachelard,têtus . Maris ne s' embarrasse pas des faits. Tel Margaret Mead qui pérorait sur la société des Arapesh alors qu'elle n'y avait jamais mis les pieds, les clichés de Maris font un peu penser à ce que l'on pouvait trouver, dans les années 70 dans les manuels d'économie servis aux élèves de seconde par cette chère Jeanne Brémont.

 

« Nous avons proposé aux pays pauvres de se spécialiser dans les exportations, au prix de destructions de leurs économies vivrières « 

Maris n'a évidemment jamais entendu parler de la révolution verte de même qu'il ne sait sans doute pas que c'est à Paris que l'espérance de vie est la plus élevée alors qu'il se répand en imprécations contre la pollution automobile qui est source de toutes les maladies

 

Maris a parfaitement compris que les statistiques étaient la science de l'escroquerie et il ne s'en prive pas. Ainsi :

« Même si la France est aussi productive que l'Allemagne, comment expliquer le creusement du déficit commercial dans un pays et l'énorme excédent de l'autre. A productivité égale, c'est le coût du travail. Les allemands ont drastiquement diminué le coût de leur travail » (Lundi 10/12/2007)

 

Que nous dit « Capital » L'Etat du monde 2009 :

coût horaire du travail en 2006

-Allemagne 41$

-France 33,7$

-Royaume uni 33,7$

 

« La France est championne d' Europe des engrais et des pesticides.... très loin devant l'Allemagne »

 

Capital page 61

 

Utilisation d'engrais par hectare en kilos

 

France 209 kilos

Allemagne 221

Autriche 231 ( et pourtant donneurs de leçons en matière de vertitude !)

Royaume Uni 302

Pays Bas 584 : quelle est, question subsidiaire l'espérance de vie des Hollandais ?

 

« On a remarqué que la productivité du travail, les efforts de recherche et de développement de la Norvège avaient tendance à se dégrader par rapport à d'autres pays du Nord »17/10/07

 

Capital 2009 page 30

 

La Norvège est au premier rang pour la productivité avec un PIB par personne employée de 92500 euros en 2005. La Suede est à 70 000 euros derrière la France.

 

 

Maris n'est pas plus regardant avec un certain nombre de faits

 

Dans l'entre deux guerres , les français avaient la monnaie la plus forte du monde (11/01/2008)

 

Maris aurait du vérifier l'évolution de la parité Franc – Livre Sterling entre 1920 et 1938

 

Plus sérieusement , il est clair que la croissance économique n'est ni un signe de bonheur ni un signe de santé.

A preuve , la croissance américaine, corrélée avec une espérance de vie qui stagne, voire régresse dans ce pas

 

Où a-t-il trouvé les preuves de ce qu'il avance : aux USA la mortalité par cancer a commencé à régresser ! Mais il est clair que la vie de Cro-Magnon qui ne dépassait pas cinquante ans était beaucoup plus belle !

 

« Les patrons allemands délocalisent à tire-larigot ce qui explique les énormes excédents commercials du pays. Ils font fabriquer à l'étranger de sorte que le chômage allemand ne bouge guère et reste supérieur au chômage français » (7/08/2008)

 

Première remarque : on serait tenté de penser que lorsque Volkswagen ou BMW délocalisent leur production en Slovaquie ou en Roumanie, les voitures exportées gonflent les exportations slovaques ou roumaines mais pas les exportations allemandes !

Deuxième remarque : taux de chômage en juillet 2008 selon Capital

France 7,3%

Allemagne 7,3%

 

Maris a du consulter les statistiques après avoir fait un tour à l'Oktoberfest !

 

Maris n'en est pas à une contradiction près

 

« la récession a tendance à réduire les inégalités » (28/3/08)

 

« cependant la récession qui s'annonce n'est pas une forme dé décroissance. Car la décroissance voulue par certains est une notion solidaire et équitable. Dans la crise qui s'annonce plus encore que dans les années 30, les plus pauvres dans les pays riches et les pays pauvres par rapport aux pays riches seront touchés »(14/4/08)

 

Mais c'est incontestablement dans l'art de la bouffonnerie que Maris excelle.

 

D'abord cette première qui n'est pas du meilleur goût :

 

Disons le tout net : la récession est bonne pour la santé,,,l'une des périodes les plus tristes de la France en terme de croissance a été la période 1940-1944 durant laquelle le niveau de vie des français s'effondra du fait de l'occupation. C'était le temps où le budget français entretenait l'armée occupante,,c'était le temps où la consommation était rationnée par des tickets, où l'on crevait de faim en France. Qu'en fut il pour l'espérance de vie ? L'espérance de vie ne bougea pas.

Comment expliquer ce paradoxe. On peut aussi rechercher une explication du côté d'Amartya Sen , le prix Nobel d'économie qui fait remarquer que les pays à forte égalité sociale sont aussi ceux où la santé est la meilleure,Or, la récession a tendance à réduire les inégalités... plus sérieusement, il est clair que la croissance n'est ni un signe de bonheur, ni un signe de santé »28/3/08

 

Au fond on aurait du citer Maris à témoin au procès de Le Pen consécutif à ses déclarations sur le fait que l'occupation allemande n'avait pas été si terrible ! Merci aux occupants de nous avoir apporté récession et santé et tant pis pour les 500 000 victimes que l'on a du éliminer des statistiques pour ne conserver que les plus solides !

 

Au passage deux poids deux mesures et Marianne a publié allègrement ces inepties !

 

Maris , défenseur des pauvres et keynésien convaincu n'oublie cependant pas qu'ont peut être bobo et détester les mauvaises habitudes des pauvres. Ainsi de la taxe pique nique !

 

« La maladie détruit du travail et de la productivité donc la collectivité est perdante, même si les médecins sont contents. C'est comme la guerre,la guerre détruit du travail et de la richesse, elle n'en crée pas. La pollution c'est comme la guerre. Pour cette raison, il faut applaudir des deux mains la taxe pique-nique La taxe sur les couverts en plastique et les poches en plastique : 0,90 centimes pour un kilo de carton ou de plastique non recyclable,Il est urgent de se débarrasser des sacs plastiques. En Corse, on n'en trouve plus et c'est très bien,

 

Traduisons : en Corse quand j'y vais en hélico avec Nicolas Hulot , on est pas emmerdé par ces salauds de pauvres qui ne peuvent même pas se payer le restau.

 

Même tonalité sur les éoliennes

 

« Il paraît que l'éolien est inesthétique mais le nucléaire non plus n'est pas très esthétique. Et puis , franchement, des éoliennes dans la Beauce ou du côté du Havre est ce vraiment laid ? »

 

D'ailleurs pour les cons qui y habitent et dont la maison est invendable et la vie quotidienne saccagée, ne vous plaignez pas : demain ce sera pire avec le chômage

 

 

Et enfin on atteint le sublime :

 

« En matière d'urbanisme, on s'étale, on fait du pavillon. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il y a ségrégation sociale. Les barres sont réservées aux pauvres » 23/10/07

 

On aurait envie de dire « no comment » si ce n'est que ce n'est pas un propos isolé !Combien de canailles bobos sont convaincues que les lotissements sont une horreur qui gâche les petits villages et qu'on devrait parquer les prolos dans les villes où leurs voitures seraient vite brulées ce qui serait écologique. Mais patience, la crise va vous remettre dans les tours :!

 

Faut il encore citer quelques inénarrables âneries

 

La plus récente sur le rapport Meadows

 

« Meadows et Malthus avaient seulement raison trop tôt
Ce qui faisait ricaner les économistes. Ils s’esclaffaient, même. Ah ! ah ! Tout ce que dit Meadows, Malthus le disait déjà, Malthus le pasteur de l’apocalypse économique. Il disait ça en 1800, dans son « Essai sur le principe de population » et nous sommes en 1972, ah-ah ! Car Malthus, pas plus que ce pauvre Meadows, n’avait prévu une chose : la hausse des rendements ! l’incroyable progrès de la productivité qui fait que le quintal de blé produit par cent paysans en 1800 est produit par un seul paysan aujourd’hui. Et les économistes de rire.

En réalité,il n’y a pas de quoi rire. Malthus et Meadows ont simplement eu raison trop tôt. Le mur de la rareté approche, et nous allons nous heurter contre lui. Nous avons eu quelques prémisses de la crise des matières premières, la crise de l’eau est proche, les déchets commencent à envahir le monde, et la technique, hélas, n’a pas que des effets positifs. La technique peut être maléfique. A suivre 

La devinette du jour. Un nénuphar double de surface tous les jours et occupe la surface du lac au bout de cent jours. A quel jour était-il à la moitié ? (Réponse : la veille). « 

 

A ce détail prêt que le rapport Meadows était commandé par le très malthusien club de Rome et que son auteur devait produire les conclusions pour lesquelles il était payé. Tout comme le GIEC aujourd'hui. Le rapport prévoyait que nous avions du pétrole pour jusqu'en 1998 !

A ce détail près que Maris apporte lui même la réponse : les malthusiens se sont toujours trompés car ils raisonnent à technologie et productivité inchangée

C'est la même raison qui fait que Maris ne devrait pas, comme le font tous les ânes invoquer le nénuphar qui double mais le laisser tranquillement végéter dans la mare aux canards qui est celle de sa pensée. Les exponentielles n'existent que sur les tableaux des mathématiciens. Elles ne survivent pas dans le champ de l'économie !

 

Pas mal non plus cet article sur les AMAP(Association pour le maintien d'une agriculture paysanne)auprès desquels on peut commander des légumes et même de la viande à l'année, ceux ci étant livrés par un panier hebdomadaire

 

Les Amapiens sont ils des Bobos ? Il est vrai que les ouvriers sont sous représentés dans les Amap. Et il faut dire hélas, à contrario que les ouvriers et les prolétaires sont sur-représentés chez les obéses (article : Résister au système en mangeant des légumes)

 

Mort aux pauvres !

 

Et puis aussi celle la qu'il faut savourer

 

Une phrase du jour elle est de Levi Strauss et dédiée aux innommables qui vont bientôt organiser un concours de déterrage de blaireaux, j'ai bien dit déterrage de blaireaux ! « Les droits de l'Humanité cessent au moment où leur exercice met en péril l'existence d'autres espèces »

 

On est rassuré : Maris est, à minima, végétalien !

 

Et maintenant, à titre de transition, après que notre ami ait déliré sur le fait que les femmes paieraient les retraites des hommes

 

« C'est la loi des vieux mâles. Plus on est vieux plus on est mâle plus on gagne »

 

 

Une phrase qui tombe utilement s'agissant de son auteur.

 

Maris collabore à Charly Hebdo sous le pseudonyme d'Oncle Bernard. Charly Hebdo est un torchon, ayant à ses commandes le sinistre Philippe Val , bobo entre les bobos. Charly Hebdo se présente comme le successeur du journal de Reiser et du professeur Choron. Disons clairement que vouloir comparer le premier au second, c'est un peu comme si on avait demandé à Paul Claudel d'écrire la Jument Verte !Mais les temps sont ce qu'ils sont et les flics de la pensée plus tout à fait au même endroit qu'en 1970,

Maris est actionnaire de Charly Hebdo à hauteur de 11% et selon Wikipedia, il a reçu à ce titre

110 000 euros de dividendes en 2006.

 

On comprend mieux sa pensée ou ce qui en tient lieu : sa petite entreprise ne connait pas la crise et finalement , tel Neron regardant bruler Rome, il est assez riche pour s'amuser des misères du petit peuple.

 

 

 

 

 

Commentaires (66)

6. Michaelblino (site web) 22/09/2017

cephalexin 250 mg medrol pack

7. AaronBum (site web) 21/09/2017

Fluoxetine 20 mg cephalexin

8. Kennethtub (site web) 21/09/2017

fluoxetine 20 mg Effexor XR erythromycin

10. Michaelblino (site web) 20/09/2017

Fluoxetine

11. Michaelblino (site web) 20/09/2017

lisinopril 20mg cipro buy online

12. Kennethtub (site web) 19/09/2017

cialis pills indocin

13. Michaelblino (site web) 17/09/2017

cymbalta generic

14. CharlesElink (site web) 17/09/2017

strattera

15. Kennethtub (site web) 17/09/2017

Colchicine Online

16. StewartNaf (site web) 17/09/2017

viagra soft cost of viagra

17. BrettLep (site web) 17/09/2017

cialis

18. Kennethtub (site web) 31/08/2017

wh0cd732331 generic prozac buy furosemide

19. Kennethtub (site web) 31/08/2017

wh0cd542187 furosemide for sale Azithromycin generic propecia

20. Kennethtub (site web) 31/08/2017

wh0cd373444 buy serpina

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau