XYNTHIA

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                   XYNTHIA EMBLEME DE L'ETAT ABSTINENCE

 

 

 

         Dans ce merdier qu'est devenue cette affaire , il y a juste quelques voix qui , insolites, s'élèvent au dessus de la chape de plomb pour dire : mais au fait pourquoi tout ce cirque quand les assurances sont faites depuis quelques temps déjà pour régler cette question.

         On l'a compris: comme disait Coluche: circulez rien à voir!

 

         Pourtant cela semble tomber sous le bon sens: voilà un événement qui ne s'était pas produit depuis belle lurette, qui semble somme toute d'une probabilité assez rare et qui aurait sans doute coûté fort peu, de ce fait, aux intéressés. D'ailleurs, les habitants de Venise, de Bruges des bords de Seine et que sais je encore se sont habitués à cette idée qu'ils peuvent être inondés. On n'a pas encore prévu de démolir Venise, mais la Commission européenne doit être dans un délire Cornélien: culture ou délire écologique?

        Objection votre honneur: y a eu des morts!!! Ben oui mais ... il y a chaque jour des morts de la route parce qu'il ont pris la route, des morts du cancer du poumon parce qu'ils ont tiré un peu trop sur la clope et d'autres encore qui sont morts parce qu'ils sont nés: l'État ne peut quand même pas être responsable de tout!!!Donc si des gens ont choisi de faire construire une baraque à la Faute sur mer plutôt que d'avoir un appartement à la Courneuve, c'est tant pis pour leur tronche...

 

      Ce que j'écris est innommable, j'en conviens... Car les objections abondent pour dénoncer cette abjection verbale,

 

       Celle des écolos de tout poil d'abord: voilà qui est scandaleux: l'assurance effacerait ainsi des années d'efforts pour convaincre tout un chacun que l'apocalypse menace la planète, que les hommes en sont coupables et qu'ils doivent payer! Payer mais pas une assurance non! Payer leurs péchés! C'est un scandale car on sait que les hommes, quoi qu'ils fassent sont des pécheurs devant la nature et les indulgences, s'il y en a, sont réservées à ceux à qui cela va rapporter des kopecks comme Nicolas ou YAB et pas les péquenauds qui ont posé leur merde de baraque à la Faute. Ilfaut donc agiter le principe de précaution, celui qui fait trembler les laboratoires et quiconque oserait se rendre coupable de la moindre activité productive en même temps qu'il exige de l'État qu'il se transforme en flic.

 

         Corinne Lepage ensuite et les brigands qui se remplissent l'escarcelle grâce au malheur des autres. Puisque , depuis Guillon , on peut y aller allègrement et dénoncer ce petit pot à tabac hystérique, ne nous gênons pas. Cette pétasse qui a bouffé à tous les râteliers,(la droite, le Modem , les Verts- la prochaine fois conseillons lui Zaia)  n'est même pas la pour ramasser du pèse:elle doit en avoir encaissé  autant comme autant au service des intérêts écologiques qui doivent drainer plus de kopecks que la lutte contre le cancer. Mue sans doute par un narcissisme que la fée Carabosse aurait du lui déconseiller si elle avait pris la peine de la consulter; cette pétasse donc, s'éventre dans la feuille de choux que constitue  Métro de déclarations aussi assurées qu'imbéciles. Assez fantastique dans le genre ignoble quand elle dénonce l'incurie de l'État laquelle est pourtant ce qui lui a permis d'accumuler de quoi se goinfrer sur le dos du contribuable pour déféquer ses ignominies.

 

        Et enfin les plus cons de la bande: les fonctionnaires: quelle chance pour eux! Ils étaient vilipendés, on leur a dit que ce qu'ils faisaient était nul et voilà qu'ils peuvent se racheter en devenant les miliciens verts d'un État aveugle, ivrogne et débile qui ne sait plus ce pour quoi il est la. Dans ce pays qui compte 36000 communes, l'État jouait un peu le rôle d'un pourvoyeur de solidarité en fournissant une ingénierie de proximité: pour Bruxelles et ses prêtres en sous-développement durable c'était trop. Les fonctionnaires doivent être désormais au service de l'État abstinence et de ses peurs (environnementales, sanitaires et sécuritaires). C'est aux fonctionnaires de l'État d'expliquer demain aux maires que le moindre ruisseau pourrait déborder et qu'il faut donc un plan de prévention du risque inondation, qu'il ne faut pas construire la car on va empêcher de baiser la licorne à pattes jaunes et qu'il faut tout faire pour que ces salauds de pauvres ne puissent construire leur baraque de merde que dans une parcelle de 500 m2 , tout cela pour préserver l'espace agricole. Lequel espace est d'ailleurs soumis à la loi verte avec les conséquences que l'on sait et que n'ignore plus, semble-t-il le locataire de l'Élysée. Tout cela bien sûr avant que l'on puisse interdire les lotissements pour remettre les gens dans des tours, ce qui , avec un peu de chances, devrait, d'ici vingt ans permettre des troubles qui nécessiteront l'emploi de flics, d'éducateurs, de psycho- machins et de socio-trucs: bref!les fonctionnaires savent assurer leur reproduction.

  En attendant, on peut être rassuré: ils marchent si bien dans la combine que si demain il fallait à nouveau mettre des juifs dans les trains, nul doute que les vocations ne feraient pas défaut. 

 

  Tout aurait donc pu être réglé sans problème et il est vraisemblable que les assurés ne s'en seraient même pas aperçus: Au lieu et place, on a mis en place une usine à gaz dont on ne saura sans doute jamais combien elle aura coûté . C'est cela l'État abstinence . Il faut cependant rappeler que ces ressources financières et humaines, distraites d'autres affectations parce que beaucoup trouvent intérêt à ce que les gens aient peur sera comme la vitre cassée de Bastiat: elle ne servira pas à produire de la richesse: c'est comme cela que la France et l4europe courent au sous-développement durable mais qui ose le dire?

MK

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau