CONCLUSIONS

 

                                                                  CONCLUSIONS

 

 

 

Il convient maintenant de synthétiser ce qui a été exposé dans les pages précédentes

 

 

  1.  
    1. L'essentiel des problèmes importants qui se posent aujourd'hui dépendent une donnée clé : la croissance : des taux de 5% pendant les Trente Glorieuses ont fait disparaître le chômage (important dans l'entre deux guerres) ont élevé le niveau de vie et le bien-être de la population, ont permis l'abaissement de l'âge de la retraite à 60 ans en dépit de l'accroissement de l'espérance de vie et bien d'autres choses encore , moins apparentes mais découlant de ce phénomène.

Pour ne pas désespérer les soixante-huitards contempteurs d'une croissance qui oublie le bien-être on rappellera que souhaiter la croissance ne signifie en rien être inattentif à son contenu. La croissance est aussi responsable de la croissance urbaine et de son invivabilité. Pour autant Mai 68 n'a été possible que parce que nous étions riches et que la soupe étant abondante, on pouvait cracher dedans.

A l'inverse, il est clair que le problème des retraites ne tient pas au vieillissement de la population et au poids croissant des inactifs mais à l'absence de croissance

 

  1.  
    1. Retrouver le chemin de la croissance n'est pas simple : plusieurs facteurs y font obstacle dont certains sont malheureusement incontournables :

les Trente Glorieuses doivent grandement au fait que des millions de travailleurs sont passés de l'agriculture dans les usines c'est à dire d'un secteur à faible productivité à l'époque au secteur secondaire, à plus forte productivité , faisant mécaniquement augmenter la croissance . Cette réalité qui existe en Chine aujourd'hui n'existe plus chez nous.

Indépendamment des autres obstacles à la croissance , il faut donc miser sur des technologies révolutionnaires qui devraient faire connaître des gains de productivité foudroyants ; de nouvelles formes d'énergie produites en abondance et à très bas prix, de nouvelles technologies en matière d'agriculture , de santé sont les exemples qui viennent le plus vite à l'esprit.

 

3, Il en résulte que pour retrouver la croissance , il faut des technologies qui soient plus performantes, donc permettant de produire plus et à moins cher.

Ceci n'est , en aucun cas, le cas des technologies « vertes » , non pas par essence mais simplement par constat. D'ailleurs la justification des technologies vertes ne tient pas, de la part de leurs partisans à leur efficacité mais au fait qu'elles sont censées empêcher l'apocalypse qui nous menace. Leur seul intérêt est donc de servir d'eau bénite ou d'hostie au service de la religion verte, en aucun cas d'améliorer le bien-être.

Parler de croissance verte est donc une escroquerie intellectuelle : la croissance factice du secteur ne peut se faire que par la décroissance d'autres secteurs en raison des prélèvement effectués pour financer sur fonds publics ces activités qui ne pourraient prospérer dans le strict cadre du marché. L'EMPLOI VERT TUE L'EMPLOI.

 

4, Il faut donc combattre tout ce qui mine la croissance tant extérieurement qu'intérieurement

  • A défaut de pouvoir empêcher la mondialisation, il faut la contrôler : l'exercice n'est pas simple dans la mesure où le seul niveau qui aurait pu être efficace , c'est à dire l'Europe est en fait une planche pourrie.

  • Outre le fait qu'il faut jeter José Bové en prison il faut lever les obstacles réglementaires qui plombent la croissance, c'est à dire la kyrielle de normes censées conjurer les grandes peurs écologiques , sanitaires et sécuritaires et jeter aux orties le principe de précaution.

 

5 S'il n'est pas mis rapidement fin à ces délires et si on ne renoue pas avec une vision prométhéenne de notre devenir, ce dernier est malheureusement prévisible

La conversion au principe de précaution freine ou empêche même l'innovation. Dans le même temps une kyrielle de normes les plus invraisemblables pèse sur les coûts des entreprises et les budgets des ménages. La perte de compétitivité se traduit par des déficits extérieurs accrus tandis que la stagnation et le marasme économiques conduisent à un endettement croissant de l’État, lequel entend ainsi enrayer la spirale dépressive comme un

chômeur emprunterait pour empêcher la dégradation de son niveau de vie. Ceci a évidement une limite que connaissent aujourd'hui les pays occidentaux avec la Grèce comme chef de file : il faut tôt ou tard tailler dans les dépenses pour éviter l'insolvabilité. On dépèce l'Etat Providence en remettant en cause, l'un après l'autre les acquis sociaux accumulés grâce aux Trente Glorieuses. On pourrait quasiment , semaine après semaine, tenir la lugubre comptabilité des acquis sociaux qui passent à la poubelle : l'augmentation du délai de carence en est le dernier exemple et tout donne à penser que l'on n'en est qu'au tout début. Il faut d'ailleurs se demander ce qu'en pensent nos brillants statisticiens et économistes. Si , comme ils le déclarent la croissance a effectivement été ce qu'ils soutiennent depuis trente ans , comment se fait il que l'on ne parvient plus à financer des dépenses que l'on finançait avec un niveau de PIB bien inférieur. Sans doute y a -t-il le coût du chômage qui était négligeable en 1970 mais cela n'explique pas tout ! Une partie de la richesse officiellement produite s'est bien envolée , soit parce qu'elle était fictive (le retraitement des déchets qui n'apporte rien mais tue l'emploi) soit parce qu'elle a été absorbée par le principe de précaution et les peurs qui lui sont associées (multiplication par 10 du prix du kilomètre de LGV en 25 ans)

 

6. Cela ne tient pas du plus grand des hasards si l'Union européenne constitue l'épicentre de la crise actuelle laquelle est du propre aveu de Trichet une crise systémique. Cela fait à minima 25 ans que les institutions européennes ont commencé à être cancérisées par une Commission composée de fonctionnaires inamovibles et grassement payés, sous influence anglo-saxonne et aux service des internationales vertes et onusiennes. Ces organisations dont on a déjà noté que le combat partait de loin ( voir l'article précité sur l'origine des mouvements écologistes) ont parfaitement compris que cet espace , échappant totalement à tout contrôle démocratique et d'ailleurs cogéré par les droites parlementaires européennes et la sociale démocratie , était le ventre mou qui allait servir idéalement de réceptacle et de champ d'expérimentation pour leurs funestes besognes. C'est bien l'Europe qui s'est détournée de la croissance économique et de la protection d'un marché commun qui a produit un nombre invraisemblable de normes lesquelles sont en train de tuer l'économie. La dernière victime en date devrait être l'agriculture et ce n'est pas le moindre des pieds de nez à l'histoire que de rappeler que la construction d'une agriculture compétitive au travers de la PAC avait été une des premières tâches du Marché commun. Les citoyens ne s'y trompent pas qui avaient rejeté le traité de Nice ; les élites vendues aux forces du déclin non plus qui l'ont réintroduit par la fenêtre.

Le dernier rempart est constitué par la valeur extérieure de la monnaie qui conditionne le prix des produits importés : tôt ou tard, la valeur de l'Euro ou du Dollar devra s'aligner sur la réalité économique qui sous-tend ces monnaies : leur chute sera la double conséquence du déclin économique et de l'endettement qui dévalorise la créance qu'ils représentent. Elle aura pour conséquence une flambée des prix du pétrole et des matières premières avec en perspective une nouvelle taille dans les budgets . Le pouvoir d'achat des salaires par ailleurs diminués en raison de la montée du chômage va fondre.

On peut d'ailleurs imaginer ceux qui se répandent en commentaires mal instruits sur la surévaluation de l'euro et ses conséquences sur la compétitivité manger demain leur chapeau quand un euro déprécié et dévalué par le marasme de la zone rendra hors de prix les produits importés dans un contexte où , l'essentiel de l'industrie ayant été envoyée au cimetière cela n'aura qu'un effet dérisoire sur notre compétitivité à l'exportation.

 

Et c'est ce qui va faire que votre fille, au chômage , se demandera si , au fond, elle ne devrait pas répondre à une annonce d'un couple de chinois aisés de Shangaï qui cherchent une bonniche !!

Et que croyez vous qu'il se passe en même temps ? Remet on en cause la vampirisation décrite ci dessus ? Que nenni !!! Tel les médecins cornaqués par Diafoirus , alors que le corps est envahi par le virus écolo-sécuritaire , on accroît la fréquence et l'importance des saignées !

 

7.Tout passe, comme l'avait compris Gramsci , par un combat culturel contre cette idéologie dominante dont les bobos sont hautement représentatifs et dont le peuple est souvent lui même la victime. Il y a , vis à vis de la plupart des média , véhicules honteux de ces idéologies, un devoir de résistance.

Il faut prendre la mesure de ce qu’est cette chape de plomb pesant sur la parole et la pensée dès lors qu’elles s’écartent du chemin unique. La censure est omniprésente .Que l’on se comprenne bien : il ne s’agit pas de censure comme on pouvait l’entendre au dix-neuvième siècle. Formellement, la liberté de la presse est préservée. Mais les moyens sont infiniment plus importants au regard de ce que pouvait être la presse du dix-neuvième à la fois en termes quantitatifs et en termes qualitatifs. Le seul service public, qu’il s’agisse du radiophonique avec France Inter et ses satellites ou de l’audiovisuel , de France 2 à Arte est tout entier au service de cette idéologie avec un matraquage quotidien et sans nuance. Thomas Legrand, commentateur politique qui ne manque pas toujours de talents a une approche simple qui est tout simplement le déni d’existence. Y a –t-il un débat que c’est un faux débat et que la question a été tranchée. Pensée unique ou politiquement correct ? vous vous trompez, s’il en est ainsi c’est parce que tout cela est la pensée dominante et non pas parce que c’est la pensée imposée par les dominants.

A cela s’ajoute le caractère juteux des thèmes catastrophistes : si on n’a pas une vache folle ou un virus de la grippe à se mettre sous la dent ,on trouvera bien un enlèvement, ou encore un chauffard ou un incendie pour émouvoir les chaumières.

La double pression des communiqués des internationales vertes diffusés par l’AFP et des discours anxiogène proférés par des rebouteux rebaptisés journalistes en mal de gloire médiatique a un effet aussi anesthésiant que le discours d’un Gourou sur ses adeptes.

Les rares voix discordantes ayant accès au pouvoir médiatiques sont mises sous surveillance : Ferry , trop critique vis-à-vis des thèses vertes est exécuté lorsqu’il s’en prend à un représentant patenté de la gauche caviar. Zemmour se fait virer de France 2 , sans doute sur commande. A l’inverse, il en faudra infiniment plus pour que Guillon soit viré .Cet élucubrateur sans talents, dont le summum de l’humour est semble-t-il de moquer la taille de ses adversaires (il n’attaque pas Alain Minc car il ne tire pas au dessous d’un mètre quarante) et qui aurait pu être bouffon à la cour de Pol pot ou à celle de Vychinsky ne sera envoyé à la poubelle dont il n’aurait jamais du sortir qu’après avoir commis un certain nombre de propos des plus douteux qui n’avaient rien à voir avec ce que pouvaient faire un Coluche dont il se réclame à tort. Ne cherchez pas plus loin ! Guillon qui ricane sur un accident aérien ou sur la taille de Sarkozy ne rigolerait plus si on mettait en doute la religion écologique !

 

Descartes se retournerait sans doute dans sa tombe s'il lui était donné de voir ce spectacle attristant donné par des scribouilleurs qui n'ont de journalistes que le nom, qui reprennent sans sourciller les mensonges et fausses nouvelles distillées par Greenpeace ou le WWF. Faut il rappeler que même au Royaume Uni, la Haute Cour a donné raison à deux qui refusaient que l'on matraque les scolaires avec le film propagande d'Al Gore au motif qu'il y avait au moins six erreurs. En France , Borloo en a imposé la projection aux agents de son ministère .

On cite comme le pire exemple le rôle joué en URSS par l'académie des sciences mais on demande, chez nous, à l'académie des sciences de voter les lois scientifiques comme ce fut le cas avec le débat sur le réchauffement.

Il faudrait, sans doute, le moment venu, un gigantesque procès pour crime contre l'Humanité : on peut craindre comme ce fut le cas à la Libération que , ce jour là, un tas de gens ne se découvrent un passé de résistant alors même qu'ils auront été , dans le pire des cas les collabos zélés de l'ordre vert, dans le meilleur des hybrides de feignasses intellectuelles et de couards incontinents, qui tels Migue la Lune dans la Guerre des boutons ont préféré fuir en laissant derrière eux une traînée malodorante

 

Oui ! Hélas, mille fois hélas : rien ne permet de penser que pointe à l'horizon la moindre chance que votre fille n'aille pas faire le ménage à Pékin. Nous vivons dans le mensonge entretenu. Beaucoup d'ailleurs se complaisent dans ce mensonge quand bien même ils en sont les victimes et on ne voit guère le bout du tunnel qui annoncerait la fin de ce nouvel obscurantisme.

La femme est l'avenir de l'homme écrivait Aragon , qui outre qu'il était une canaille stalinienne a fait preuve de bien médiocres talents de visionnaire. Le 21 eme siècle sera féministe et écologiste braie Henri Weber , transfuge trotskyste qui a troqué la barricade contre un emploi à vie de sénateur. Même clairvoyance à toute épreuve chez ce guignol prompt à détecter la moindre ânerie qui pourra contribuer à sa gloire.

Que l'on se rassure ! Ces deux crétins avaient entrevu une partie de la vérité : l'avenir de nos femmes est à Pékin ou à Delhi , comme bonniches ou serveuses, ce qui n'exclut pas d'autres emplois à priori plus rémunérateur tandis que les riches chinois ou indiens pourront visiter en 4X4 notre belle Europe transformée en réserve naturelle et écologique !


  •  
    •  
      •  
        •  
          •  
            •  
              •  
                •  
                  •  

                   Martin kelenborn

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires (83)

1. AlysonUey (site web) 22/10/2017

http://search.url.com/user/Canadian52

2. joeyxxxxr (site web) 04/10/2017

すべての http://joeyxxx.com/ 投稿者

3. CharlesElink (site web) 01/10/2017

wh0cd806024 Trazodone tadalafil generic

4. Avito321Kesk 29/09/2017

Пополение баланса Авито (Avito) за 50% | Телеграмм @a1garant

Приветствую вас, дорогие друзья!

Готовы предоставить Всем вам сервис по пополнению баланса на действующие активные аккаунты Avito (а также, совершенно новые). Если Вам нужны определенные балансы - пишите, будем решать. Потратить можно на турбо продажи, любые платные услуги Авито (Avito).

Аккаунты не Брут. Живут долго.

Процент пополнения в нашу сторону и стоимость готовых аккаунтов: 50% от баланса на аккаунте.
Если необходим залив на ваш аккаунт, в этом случае требуются логин и пароль Вашего акка для доступа к форме оплаты, пополнения баланса.
Для постоянных клиентов гибкая система бонусов и скидок!

Гарантия:

И, конечно же ничто не укрепляет доверие, как - Постоплата!!! Вперед денег не просим...

Рады сотрудничеству!

Заливы на балансы Авито
________

авито купить аккаунт стим
как не попасть на деньги на авито
восстановление аккаунта avito
как на авито разблокировать свой аккаунт в
как вернуть деньги за заплаченное объявление на авито

6. Bennymer (site web) 26/09/2017

Doxycycline Price

10. CharlesElink (site web) 25/09/2017

indocin over the counter

11. Alfredlat (site web) 24/09/2017

hydrochlorothiazide Indocin 50 Mg

13. CharlesElink (site web) 23/09/2017

order erythromycin online

14. CharlesElink (site web) 23/09/2017

effexor xr

15. StewartNaf (site web) 23/09/2017

Fluoxetine Tablets

16. BrettLep (site web) 23/09/2017

medrol prices buy fluoxetine

17. Bennymer (site web) 22/09/2017

Doxycycline Capsules

19. Michaelblino (site web) 21/09/2017

medrol 4mg pak

20. StewartNaf (site web) 21/09/2017

cephalexin bupropion generic cialis

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau